Le coin Technique

 
Tester vos connaissances sur les règles de course à la voile:
Site interactif http://game.finckh.net/indexf.htm
ou celui de Sylvie Harlé https://reglesdecour....wordpress.com/ 
Règles de course  http://www.ffvoile.f...V_2013_2016.asp ).



Bonjour !
Vous êtes nouveau, et vous ne savez pas où mettre le premier de vos pieds dans le monde merveilleux de la VRC, et plus particulièrement de l'IOM ?

Parce qu'il y a d'autres types de bateaux ?

Oui, et en voici quelques exemples :

·         Les M, ou Marblehead. Ce sont des bateaux d'environ 1,28m, dont la jauge est assez libre, ce qui entraîne une évolution permanente et un certain savoir faire. Le carbone y est permanent, et 6 jeux de voiles sont autorisés en régates (sur 9 existants), ce qui demande un certain investissement financier pour pouvoir être au top. C'est une classe très vivante ou le niveau est très haut, les bateaux superbes et à la pointe de l'évolution.

·         Les RG65, ce sont des bateaux de 65cm comme leur nom l'indique, qui sont, pour faire simple, des M en plus petit. Une jauge tout aussi libre, du carbone etc. Certes les budgets peuvent être mieux contrôlés du fait de la taille, mais dans le top niveau, certains peuvent revenir plus cher qu'en IOM. Classe très vivante, permet l'accès à une jauge assez libre, naviguer en carbone, facile à ranger et à transporter.

·         Les Micro Magic. Voiliers d'environ 53 cm, dont la coque est monotype et achetée chez un fabricant. Très peu coûteux, et une classe assez vivante, c'est un bon support pour apprendre, et peut être intéressant si un club est non loin de chez toi.

·         Il y a aussi, les ClassA, les multicoques, les 10R, les footy etc.

 
Bon, et les IOM alors, c'est quoi ?
C'est la classe 1 mètre. C'est la classe la plus compétitive et celle étant le plus représentée au niveau mondial. 
C'est une classe très vivante avec un niveau de compétition très important.
Les bateaux sont conformes à la jauge IOM (international one meter) et les régates sont régies par les mêmes règles ISAF qu'en voile grandeur (à un ou deux détails près).
Pour simplifier énormément, les coques font 1 mètre maximum, les plans de voilures sont identiques pour tout le monde, la quille (dérive+lest) ne doit pas excéder 2500g, et le poids total du bateau prêt à courir doit faire au moins 4kg. Le reste, c'est des détails que nous aborderons plus tard.


Ça a l'air très sympa !

Donc il me faut un club pour commencer ?
Oui, le plus simple c'est de te rapprocher de ta ligue, qui devrait pouvoir te donner le nom et le contact du responsable VRC (voile radio commandée).
Tu peux aussi demander ici, mais il est un peu plus rare d'avoir une réponse, et si ton club ne fait pas spécifiquement d'IOM, tu n'auras pas de réponse.
Le mieux c'est sûrement de trouver une régate pas trop loin de chez toi, et de venir nous voir. Cela te permettra de nous rencontrer, voir l'ambiance, observer de près les bateaux, te rendre compte du niveau en régate, et peut être même, de trouver un bateau à vendre. En effet, pas mal de pratiquants ont des bateaux à vendre, mais ils n'en font pas la promotion sur le forum. Puis ils connaissent des gens, qui connaissent des gens qui ont un bateau à vendre.

Oui parce qu'il faut un bateau quand même ! Mais je suis complètement perdu...






 

 
 
Alors, commençons simple.Il va falloir définir ton projet.
Est-ce que tu veux en priorité régater, ou construire ?

·         Si tu veux régater et jouer en milieu de flotte
·         Si tu veux régater et avoir un bateau très performant
·         Si tu veux t'amuser avec les amis sans chercher la performance ni le classement
·         Si tu veux avant tout construire une coque, et pourquoi pas régater avec
·         Si tu veux construire une coque et être performant (attention, c'est rare)

 A chaque but, il existe des solutions.
Saches toutefois qu'un bateau au top niveau ne te permettra pas de gagner facilement. Déjà, les meilleurs ont aussi le meilleur du matériel, et de plus, la VRC est un sport dans lequel l'apprentissage et la remise en question permanente est une donnée fondamentale.

Il te faudra donc du temps, de la persévérance, et de l'apprentissage (sur ton bateau, les règles de courses, les réglages, sur toi aussi et surtout).
Pour la construction, il y a quelques posts sur le forum, mais c'est un domaine assez peu abordé ici. Je laisserai donc cette partie technique, en te proposant si tu le souhaites, de nous exposer ton projet.

Saches toutefois que des plans sont disponibles gratuitement et que d'autres peuvent être achetés, selon le bon vouloir du concepteur.

Je voudrais acheter un bateau d'occasion pour commencer :
C'est probablement le moyen le plus simple pour commencer en IOM avec une base fiable.
De ton budget va dépendre ton achat.
Ce qu'il te FAUT pour commencer :
·         Une coque (dans les occasions elles sont toutes déjà préparées à recevoir l’électronique)
·         Des appendices en bon état
·         Un treuil (c'est la partie électronique qui permet de régler les voiles et qui constitue un budget souvent important, il est donc fortement conseillé de l'acheter avec la coque)
·         un servo de barre (très peu onéreux et emplacement des trous standards, il est souvent inclus dans le prix de la coque, mais en acheter un n'a rien de compliqué)
·         Des gréements. Attention, ne va pas te dire qu'un seul gréement te suffira. En effet, pour régater, il te faudra au moins les deux premiers, le 1 et le 2. C'est un budget conséquent quand ils sont neufs, et tu n'en trouveras que très rarement d'occasion. Donc le mieux est de les acheter avec le bateau dès le début.
·         Voiles : souvent vendues avec les gréements d'occasion. On parle souvent de « Jeu » par exemple : vend bateau X avec Jeu 1 neuf, jeu 2 moyen. Cela veut dire que tu auras deux gréements (1 et 2) avec les voiles, ici le 1 est neuf (et ça , c'est une super bonne nouvelle) et le 2 est moyen (ce qui est un peu moins grave).
·         Une radio, et son récepteur. Souvent, les bateaux ne sont pas vendus avec ces éléments. En effet, les coureurs aiment leur radio, et la gardent de bateau en bateau. Cela n'est absolument pas grave. Une bonne radio (comme par exemple la Pro-Tronik) tourne autour de 70 € avec son récepteur, et le branchement est très simple. De plus, une radio neuve est toujours un plus.
·         Des accus. Deux packs minimum, la plupart des coureurs utilisent des Lipo en 800 ou 1000mA. C'est un coût de 30 € les deux, tu devrais survivre s'ils ne sont pas avec le bateau à l'achat. N'oublie pas le chargeur, 20-25 €.
·         Un ber. C'est le « reposoir » du bateau quand il n'est pas à l'eau. S'il n'est pas vendu avec le bateau (et c'est aussi rare que les télécommandes, pour les mêmes raisons) cela se fabrique, essentiellement. Il y a des plans sur ce forum, celui en plastique reviendra à 50 € environ.

Voici la base ! Ça peut paraître beaucoup, mais c'est le minimum pour pouvoir régater.
La liste complémentaire, les petits plus intéressants :

·         la boite à voile : pour ranger les gréements. C'est un Must have, il t'en faudra une rapidement pour ne pas fusiller tes voiles lors du transport. Ca se fabrique, ça s'achète (compter 140€).
·         La valise pour la radio. Chez Castomerlyn, une valisette de la bonne taille coûte une 15aine d'euros.
·         La boite à outils... votre meilleure amie ! Techniquement, il faudrait pouvoir tout démonter et remonter sur son bateau, et faire des réparations d'urgence, le mieux sera de regarder celles des amis au bord du plan d'eau. Idem Castomerlyn est ton ami, pour 35 € tu as ce qu'il faut.
 
Donc, il te faudra trouver dans tes prix, tout le nécessaire.

Ce qu'on trouve le plus souvent :

·         Vend base flottante : ça veut dire qu'il y a la coque, les appendices. Pas d'électronique dedans sauf si c'est précisé. Pas non plus de gréements, radio, etc.

·         Vend bateau complet, ce qui veut souvent tout et rien dire. Mais maintenant que tu sais ce qu'il faut, fais-toi un petit tableau avec les colonnes (et les prix vendus séparément) :

     o    base flottante (X)
o    électronique           (150 à 300 €)
o    Jeux 1 – 2 – 3        (150 à 300 € par jeu) (d'où l'intérêt de les acheter avec le bateau)
o    Radio                     (70 €)
o    Accus et chargeur (50 €)
o    Boite à voile          (140€ ou fabrication)
o    Ber                        (50 €)

Cela te permettra de comparer efficacement les différentes offres.

Mais quelle coque choisir ?

(les prix sont donnés ici à titre d'exemple et peuvent ne pas refléter tous les cas)

Très bonne question. Il y a actuellement une génération de bateaux très fins et à bouchains évolutifs qui a vu le jour il y a quelques années avec le Britpop.

C'est LE bateau de référence, puisqu'il est champion du monde, d'europe, de france, d'amérique etc., le tout plusieurs fois. Sur son modèle, des profils similaires se sont développés :

Britpop, V8, V9, Kantun S, Cheintz, Mojito. Touts ces bateaux sont donc de « dernière génération » et sont très performants.

Attention cependant, les MX14, Goth, Emo, et Mojitos peuvent être montés par des amateurs, et souffrir de certains problèmes. Il faudra te fier aux expertises des anciens sur ladite coque, et aux réponses sur le forum lors de sa mise en vente. (quand un ancien, ou un "top gun" (régatier particulièrement performant) dit : « très bon bateau » par exemple).
Ces bateaux  sont rares à trouver d'occasion pour le moment.
Complet, ces bateaux peuvent être vendus assez chers, entre 1500 et 2500 € (pour un Britpop par exemple en bon état).

Mais je n'ai pas ce budget là !

Il y a la génération antérieure, qui compte parmi les bateaux encore performants qui peuvent venir jouer les troubles fête : Pikanto, Topiko, Obsession, V7, Kantun, Lintel MMX.

Moins chers, ils te permettront de t'amuser en régate avec une base rapide et fiable. Peu de chance d'accrocher le top 10 Français, mais en régate de club et ligue, ils peuvent encore faire très mal !

( nota : il y aura toujours des avis différents sur ces questions, mais je parle de généralité ici. A titre de contre exemple, Eric Deravin a gagné il y a peu de temps encore, la Tricastin qui est une régate de très haut niveau avec un Obsession, laissant derrière lui une flotte de Britpop. Mais les conditions de vents étaient faites pour lui, et le barreur est un des meilleurs du plateau).
Tu trouveras ces bateaux autour de 900 – 1200 € complets.

Et si mon budget est encore inférieur ?

Aucun soucis, il te reste encore des solutions :
Pour commencer pas cher, il va falloir trouver un bateau complet et fiable.
En descendant encore d'une génération, tu trouveras des anciennes gloires qui te permettront d'apprendre en IOM, de progresser (on dit « se faire les pouces ») et de figurer encore honorablement lors des régates, sans ramasser les bouées.
Cockatoo, V6, Widget, Gadget, Isis, Arrow, Shark et d'autres peuvent se négocier autour de 600 – 800€ complets.

Je te déconseille de vouloir faire des régates avec des budgets en dessous de cette limite.

Non pas que nous n'acceptons pas les pauvres (et tout le monde ici sait pourquoi je dis cela, je suis le champion de l'emprunt de bateau) mais si tu as un bateau pas fiable, tu vas passer ton temps les mains dedans... c'est marrant à la maison, beaucoup moins au bord de l'eau quand les collègues naviguent. De plus, tu ne sauras jamais si c'est toi qui marche pas, ou si c'est ton bateau qui avance pas. Et de fil en aiguille, tu vas te décourager et abandonner l'IOM, alors que c'est uniquement parce que ton support n'était pas le bon.

Si ton désir est de découvrir la classe, faire des ronds dans l'eau, et voir si cela est fait pour toi, tu pourras trouver de vieux bateaux complets jusqu'à 150-250 €, mais si le virus te prend, alors il te faudra vite changer de monture !

Voilà pour la coque.

Je peux faire mes voiles tout seul ?

Non.
Certains te diront oui, parce qu'ils maîtrisent cet art. C'est le moteur du bateau, ne prends pas de risques. Au début, c'est un consommable qui s'achète, point.

Je peux faire mes gréements comme je veux ?

Non, même si je suis plus nuancé sur ce point.
En effet, la jauge est très restrictive sur ces éléments. Donc tu n'auras pas une latitude énorme.
Ne réinvente pas l'histoire, il y a des plans, et les pièces s'achètent. Tu peux les monter toi même, en prenant garde à certains points importants (mat pré-cintré, gabarits de perçage etc.).

Si tout le monde prend des mats en alu, c'est parce que c'est ce qu'il faut. Si tout le monde a des voiles en calque, c'est la même chose.
Même si c'est assez indigeste au départ, je te conseille de lire les règles de jauges, cela te donnera une idée de l'esprit de notre classe. Tu les trouveras sur le site de la classe, qui est accessible par l'onglet en haut à gauche du forum.

 N'hésite pas à poser tes questions, et BIENVENUE chez nous  :)

Véliquement votre

Thomas Dréan
_________________________________________________

Le départ en Voilier radiocommandée



ü  Vérifier le Fonctionnement de la radio (axe safran/coque, bordé/choqué),

ü  Aller tôt sur l'eau,

ü  Faire un essai de navigation au près, pour équilibré le bateau,

ü  Se placer correctement sur le podium au plus près de la visée de la ligne de départ,

ü  Établir une stratégie de régate (plan), définir le côté du premier bord,

ü  Essayer la ligne tribord/bâbord,

ü  Définir la zone ou on prendra le départ (en fonction de la stratégie choisie),

ü  Si possible faire un bord de près miroir sur la ligne (partir avec son sparring-partner tribord/bâbord),

ü  Faire des timings sur la ligne (visionné l'angle bateau/ligne, état du plan d'eau, courant…),

ü  Suivre le tempo de la flotte pour se positionner en fonction de ce rythme, quitte à être trop tôt pour ne pas se faire souffler par la flotte,

ü  Se positionner dans la minute sur la ligne en gardant une marge sous le vent,

ü  Compter les 10 secondes restant dans sa tête pour égrainée,

ü  Lancer dans le bon timing pour s'élancer avec la flotte,

ü  Se dégager rapidement pour trouver de l'air frais,

ü  Être attentif au rappel individuel et la règle qui s'applique,

A savoir

Ø  Sachant que pour respecter sa stratégie, il faut parfois accepter de naviguer dans les fumées des autres bateaux !

Ø  Il faut savoir faire très tôt, le deuil d’un mauvais départ et passer à la suite.

Ø  Les phases de départs ne sont pas exactement calées sur le temps restant avant le top départ, mais plutôt sur ce qu'il se passe sur la ligne.


Bon départ !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire